Marraine Ka, notre bonne fée

Publié le 6 Février 2014

Nous devrions toutes avoir la chance d'avoir une bonne fée dans notre vie. Une marraine bienveillante, dotée de pouvoirs surnaturels - de ceux qui endorment les bébés.

Ma bonne fée à moi, je la partage - mais uniquement avec mon homme et mes bébés.

Nous avons eu la brillante idée - c'était plus une évidence en faite - dès le début de ma première grossesse, de choisir Ka pour devenir la marraine de Framboisine.

Nos attentes concernant son nouveau rôle étaient plutôt basiques. Nous l'imaginions créer un lien d'affection et de confiance avec notre fille, l'accompagner dans ses préoccupations diverses et variées. C'était pas bien clair, surtout pour moi, certainement parce que je n'ai ni parrain, ni marraine.

Marraine Ka, notre bonne fée

Dès que nous lui avons annoncé l'avoir choisie pour tenir ce rôle auprès de Framboisine, Marraine Ka a été émue aux larmes. En une fraction de seconde, elle faisait partie de notre famille.

Ce que j'ignorais, c'est qu'elle deviendrait ma bonne fée à moi aussi - bien qu'elle m'ait montré son grand potentiel ces dernières années...

Durant cette première grossesse, Marraine Ka - petite slovène de Skoja Loka - est venue nous rendre visite très régulièrement - malgré qu'elle soit payée au lance-pierre dans son pays. Elle m'a aidé dans les tâches quotidiennes, elle a supporté ma montée d'hormones, elle a accepté que, parfois, je n'ai pas eu envie de lui sourire et elle m'a même massé les pieds - plusieurs fois. Je suis une sacrée veinarde d'avoir eu à la fois mon homme et mon amie pour prendre soin de moi durant cette aventure faite de hauts et de bas qu'est la grossesse.

Marraine Ka, notre bonne fée

Lorsque sa filleule est née, Marraine Ka pouvait rester des heures avec elle dans sa jolie chambre. Assise sur le fauteuil en osier, lovées l'une contre l'autre. Elle lui a offert ses premières chaussures - des Ciciban manufacturées en Slovénie - et était présente le jour de son premier anniversaire.

Il était donc évident qu'elle vive avec nous les premières semaines du petit-frère de Framboisine.

Lorsque Caramelou est arrivé dans nos vies, le 26 octobre 2013, elle est venue prendre le relais du congé paternité de Chérif. Je n'ai pas été isolée une seule seconde durant ce premier mois de maman de deux enfants de moins de 2 ans. Toujours partante pour bercer et endormir bébé - avec succès en plus..., j'ai beaucoup appréhendé son départ, tant son aide nous a été précieuse.

Ce n'est pas par hasard que nous avons choisi Ka pour accompagner dans la vie notre petite Framboisine. Nous avons bon espoir qu'elle puisse développer les belles qualités et valeurs de sa marraine, la bonne fée.

Ceci était une déclaration d'amour. Merci.

Rédigé par Mère Veilleuse

Publié dans #Humeurs, #Déclarations

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

melina 10/02/2014 16:20

Nous ces le parrain de notre fille ilona et qui est la pour nous aussi...Comment pourrais ton dire un fée au masculin et oui il ou elle sont rare. Il faut bien prendre soin d eux comme ils lefont pour nous. Encore une belle histoire, je les lis toujours comme un beau roman a en avoire des frissons ou des larme... Continue a nous faire rêver

Mère Veilleuse 10/02/2014 16:22

Un ange gardien peut-être ;-) Merci pour ton message très touchant Melina.

Anne 10/02/2014 15:08

Elles sont rares les bonnes fées, vous avez de la chance de l'avoir ;-)

Mère Veilleuse 10/02/2014 15:15

Oui, et pourtant je ne pense pas le mériter ;-)